BISTROT SYMPA, MINI ÉPICERIE ET PLUS
12 rue Principale, Saint-Étienne-de-Bolton, QC J0E 2E0
450-297-3787  info@coopdugrandbois.com
 
HEURES D'OUVERTURE
jeudi 11 h 30 - 17 h
vendredi 11 h 30 - 19 h
samedi  
8 h 30 - 17 h
dimanche  8 h 30 - 17 h
 
 

LA COOP DU GRAND-BOIS,

UN CARREFOUR COMMUNAUTAIRE À SAINT-ÉTIENNE-DE-BOLTON !

Saint-Étienne-de-Bolton est un petit village de 550 résidents permanents dans les Cantons de l'Est. Avant l'arrivée de la Coop du Grand-Bois, Très peu de services aux citoyens ou de lieux de rencontre et de socialisation étaient disponibles. En octobre 2007, un groupe de près de 100 citoyennes et citoyens, avec l'appui de la municipalité, a initié une démarche de planification stratégique municipale. Dans une approche structurée et démocratique, les citoyennes et citoyens se sont entendus sur un portrait de la municipalité, une vision et des priorités d'action. Une de ces priorités était la création de la Coop du Grand-Bois.

En décembre 2009, la Coopérative a été constituée sous la forme d'une coopérative de solidarité. Un local a été trouvé et acheté, le 12, rue Principale. Les membres se sont retroussé les manches et ont nettoyé et aménagé la maison pour en faire un petit local fonctionnel et convivial. La Coop a ouvert ses portes à l'automne 2011. Aujourd'hui, plus de 200 personnes sont membres de la Coop, qui fonctionne grâce à la cinquantaine de membres et d'administrateurs qui y investissent du temps bénévolement sur une base régulière. Elleb peut aussi compter sur les talents d'un cuisinier. La Caisse Desjardins, la MRC et le CLD Memphrémagog, le Pacte rural, Axion et plusieurs entrepreneurs locaux ont cru en elle et ont investi temps et argent dans son démarrage.

La Coop du Grand-Bois est un carrefour communautaire pour la population de Saint-Étienne-de-Bolton. Outre tous les services qu'on y offre, c'est avant tout un lieu de rassemblement qui permet d'échanger et de développer des liens de solidarité. 

La Coop du Grand-Bois, si elle réussit à couvrir les coûts d'opération de ses activités commerciales (bistrot, dépannage en alimentation, bureau de poste), a besoin d'appui financier pour assurer le bon fonctionnement de ses activités communautaires et les frais associés à son local. C'est dans ce contexte que chaque année, elle organise des activités-bénéfice et cherche à recruter de nouveaux membres.

DEVENIR MEMBRE ?

DEVENIR MEMBRE ?

Que vous soyez ou non membre de la Coopérative de solidarité Saint-Étienne-de-Bolton (Coop du Grand-Bois), vous pouvez contribuer à son développement en participant à ses activités, en consommant des produits de sa boutique, en venant y prendre un repas ou une collation ou en offrant votre temps à titre de bénévole. 

Toutefois, il y a plusieurs bonnes raisons de devenir membre. La coopérative est propriété de ses membres et est dirigée par l'assemblée générale des membres. Cette dernière élit un conseil d'administration composé de six membres utilisateurs et un membre de soutien. Tous les administrateurs sont bénévoles. Le conseil est appuyé par des comités de travail et personnes ressources qui peuvent lui adresser des recommandations.


POURQUOI DEVENIR MEMBRE ?

* Pour participer aux décisions, avoir droit de parole et de vote aux assemblées générales.

* Pour permettre à la coopérative de prospérer et ainsi, contribuer à la revitalisation d'un village, créer de l'emploi et rendre disponibles des produits et services de proximité.

* Pour faire partie d'un groupe de personnes dynamiques et engagées.

* Pour contribuer au développement de la solidarité dans notre communauté et notre monde.

* Parce que vous aimez Saint-Étienne-de-Bolton !


CATEGORIES DE MEMBRES
Membres utilisateurs

Les parts (15) de qualification d'un membre utilisateur, au montant de 150$, sont payables en un seul versement au moment de l'admission ou en trois chèques postdatés de 50$ chacun dont un versement payable au moment de l'admission et les deux autres dans un délai maximum de cinq mois suivant l'admission.
Les parts de qualification d'un membre utilisateur sont liées à la personne qui devient membre et son valides tant que la personne demeure membre.

Membres de soutien

Société ou personne morale, la part est de 2500$
Individu, organisme à but non lucratif (OBNL) et coopératives, la part est de 150$


Conseil d'administration (avril 2018 à mars 2019)

Conseil d'administration (avril 2018 à mars 2019)


. présidente : Marie Fortin  
. vice-présidente : Diane Desjardins
. secrétaire-trésorière : Ginette Cloutier
. trésorier : Pierre Durand (démission automne 2018)
. administrateur : Harry Bird
. administratrice : Bernadette Leclerc
. administratrice : Michelle Wilhelmy
administratrice : Frédérique Chatin (en remplacement de Pierre Durand)

Profil des membres du conseil et du personnel

PROFILS DES MEMBRES DU CONSEIL D'DMINISTRATION 2018-19 (Mise à jour décembre 2018)
 
Harry Bird, administrateur
(à venir)

Frédérique Chatin, administratrice
(à venir)

Ginette Cloutier, secrétaire trésorière

Installée depuis 25 ans au lac Libby pour y passer les fins de semaine et les vacances, Ginette Cloutier peut enfin profiter à temps plein de son coin de pays, depuis sa retraite au début de 2017. Bien engagée dans son milieu, elle a été présidente de l'Association de protection du lac Libby, où elle a été particulièrement active dans les démarches de régénération des rives.

Ginette a mené une carrière dans le domaine de la diffusion du patrimoine montréalais, avec entre autres une décennie à faire valoir la nature du Mont-Royal, et une autre décennie attachée au musée Pointe-à-Callière. Elle a aussi travaillé aux services éducatifs au Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Son action au bénéfice des résidents du lac Libby s'est étendue à la Coop en avril 2018 alors qu'elle a été élue à son conseil d'administration. « J'ai été séduite par le travail et la passion des bénévoles, chez qui je compte plusieurs amis, et par le caractère du village. Il me rappelle un peu le village des romans de l'auteure estrienne Louise Penny. Aussi, j'apprécie la belle implication de la Coop dans son milieu et sa capacité à briser l'isolement, autant auprès de la population établie que des nouveaux venus.»


Diane Desjardins, vice-présidente

Diane Desjardins fait preuve d'une engagement soutenu auprès de la Coop depuis un bon bout de temps. Initiatrice de l'opération marketing des biscuits du mois à la Coop, elle collabore souvent aux soupers Popote et parlote et aux brunchs festifs en nous faisant bénéficier de ses talents formidables pour les desserts. Elle a participé à l'encan silencieux et ne se fait pas prier pour donner spontanément un coup de main quand il le faut.
 
Elle et sa famille occupent leur résidence secondaire à Saint-Étienne depuis l'été 2013. Elle a été membre du CA de l'Association pour la protection du lac Libby de 2013 à 2015. Lorsqu'elle travaillait sur la Côte-Nord, Diane a été très active dans le secteur des loisirs et a participé aux festivals de la ville, à l'organisation de spectacles, aux activités d'un musée, au cinéma pour enfants et à des radiothons pour une œuvre caritative.
 
Au plan professionnel, Diane est cadre dans un Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de Montréal. Elle a débuté dans le réseau de la santé comme intervenante et ensuite comme cadre dans les secteurs de l'organisation des services de santé physique, santé mentale et mesures d'urgence. Diplômée en éducation, en administration et en droit, elle a aussi enseigné quelques années au collégial.

Pierre Durand, membre démissionnaire (automne 2018)

Marie Fortin, présidente du conseil

Marie Fortin a fait carrière principalement dans la réalisation et la production d'évènements et de vidéos corporatifs tant dans le milieu industriel, éducatif, gouvernemental, politique, syndical, culturel, scientifique que médical.  Établie à plein temps Saint-Étienne depuis plus d'une dizaine d'années, Marie a entre autres participé la fondation de la Coop, l'implantation d'Internet haute vitesse et plein de dossiers chauds qui ont suscité son engagement.

Forte de son passé en communications, de la diversité de ses expériences et de sa polyvalence, elle accepte depuis cinq ans, comme travailleuse autonome, des mandats d'agente de développement pour la municipalité de Saint-Étienne-de-Bolton. Elle s'occupe de planification, de démarchage, de maillage, de recherche de subventions et d'une série d'autres tâches pour lesquelles elle se fait un devoir de 'livrer la marchandise'.

Gaston Michaud a dit que «créer une Coop, c'est donner une structure légale à l'entraide. » C'est dans cette perspective que Marie entend poursuivre le travail de consolidation et de développement de la Coop afin qu'elle réponde de mieux en mieux aux besoins de notre communauté et que la qualité des activités et services qu'on y retrouve y attire tout autant les Stéphanois que les gens de passage. 


Bernadette Leclerc, administratrice

Native de Sainte-Anne-des Monts en Gaspésie, Bernadette Leclerc déménage en bas âge à Montréal. Après ses études en travail social, elle agit pendant une dizaine d'années comme travailleuse communautaire à Rosemont, puis à Saint-Henri auprès de jeunes familles. Elle poursuit sa carrière dans les CLSC de Laval, puis de Granby, prodiguant ses services aux mères et aux enfants de ces collectivités.

Elle et sa famille découvrent la belle région des Cantons de l'Est et le milieu chaleureux de Saint-Étienne, où ils s'installent en 2002 pour les fins de semaine et les congés. Son engagement dans la collectivité prend de l'ampleur à mesure que la retraite approche. « La retraite me donne une nouvelle liberté pour m'occuper de toutes sortes de tâches, et la Coop est le lieu privilégié pour me rendre utile auprès des gens de Saint-Étienne. Ces gens sont riches de partage, et peu importe depuis combien de temps ils y sont installés, ils sont accueillants et solidaires. La fusion des communautés est un succès. »


Michelle Wilhelmy, administratrice

Michèle Wilhelmy a quatre ans quand elle découvre le merveilleux environnement de Saint-Étienne. Les week-ends et les vacances, elle et sa famille se retrouvent invariablement à leur domaine du Rang 1. À l'époque, Michèle fréquentait la plage Leduc (l'actuel camping du Lac Libby). C'était le lieu de rassemblement des jeunes, au bord du lac ou au comptoir de crème glacée, comme un site précurseur de la Coop.

La maison familiale lui appartient maintenant, depuis que son père, le juge et ancien maire de Saint-Étienne, François Wilhelmy, lui a léguée. « C'est en vue de perpétuer l'attachement de ma famille et de mon père envers le village que je me suis engagée au conseil de la Coop, nous révèle-t-elle. Comme mes frères et mes sœurs, nos liens à ce milieu sont indéfectibles ».

En raison de ses études et de ses intérêts en arts plastiques, Michèle est particulièrement sensible à la lumière qui baigne la région : de retour de nombreux voyages où elle est allée contempler d'autres lumières, c'est toujours celle des Cantons de l'Est qui l'inspire le plus. Le ciel serait-il plus beau ici qu'ailleurs? Chez les Wilhelmy, la question ne se pose pas.

 

 


 


 


 


COMMUNIQUEZ DIRECTEMENT AVEC NOUS POUR EN SAVOIR PLUS... 450-297-3787
COMMUNIQUEZ DIRECTEMENT AVEC NOUS POUR EN SAVOIR PLUS... 450-297-3787
En Estrie, à deux pas de l'autoroute 10,
à la sortie 100.
À 1 heure de Montréal et à 30 minutes de Sherbrooke, entre Bromont et Magog,
tout près d'Eastman.
On vous attend !